1er Mai 2014: Le Paradisme est un modèle politique du 21e siècle

1er Mai 2014 Pour la 2e année le Mouvement pour le Paradisme fête le 1er Mai comme la fête du temps libre et la fin du travail !
Pour un monde sans travail et une redistribution des ressources, ceci grâce au remplacement du travail humain par les robots et les technologies nouvelles!
Le Paradisme est basé sur un système communautaire et sur l'utilisation des nouvelles technologies telles que la robotique, l'ingénierie génétique et les nanotechnologies.
Le jour où toute la production d'outils, de services et de ressources pourra être efficace sans qu'aucun être humain n'y soit impliqué, alors elle devra être entièrement nationalisée.
Le paradisme propose que le travail obligatoire "pour vivre" et que toute forme de main-d'oeuvre humaine soient remplacés par les robots, les nanorobots et les ordinateurs.
La nationalisation de toute la production et des outils de service rendra l'argent obsolète car les robots n'ont pas besoin de salaire :
tous les produits élaborés et les services rendus par ceux-ci pourront être gratuits.
L'humain a fait progresser les sciences et les technologies tout au long de son histoire, pour son confort, par commodité et par paresse.
Celles-ci sont arrivées aujourd'hui à un niveau où il est possible à chacun d'en bénéficier totalement et individuellement pour son bien-être.
Seuls des choix politiques permettront d'en profiter gratuitement.
Nul ne peut arrêter les progrès scientifiques et technologiques, nous pouvons les orienter pour délivrer du bonheur pour tous.
Aussi lorsque ces progrès arrivent à un stade où la production devient automatique, la société doit offrir leurs bienfaits à l'humanité.
Nous entrons dans cette époque, le Paradisme est en route.
Références relatives à l'avenir de la robotique, du travail et des humains dans notre société :
Bill Gates "Nombre d'emplois sont voués à être assurés non plus par des humains, mais par des robots. Et bien plus tôt qu'on ne pourrait le penser !
D'ici à 20 ans, la demande de main-d'oeuvre pour beaucoup de secteurs sera très inférieure. Je ne pense pas que les gens l'établissent dans leur modèle mental."
http://www.nouvelordremondial.cc/2014/03/17/bill-gates-oui-les-robotsvont-vraiment-vous-remplacer/
Le financial Times
"Un avenir plein de serviteurs robotisés pourrait être un bel avenir, mais seulement si nous avons la capacité d'adapter nos institutions assez rapidement."
http://www.express.be/business/fr/technology/voicivenir-les-robots-et-ils-neveulent-quune-seule-chosevotre-travail/200760.htm
Hervé Lanouzière
Philippe Durance, chercheur au Conservatoire national des arts et métiers
Christian Leroy, représentant du MEDEF
Les robots auront pris le contrôle des métiers manuels et auront supprimé la notion de pénibilité. La notion de "bureau" et d'entreprise physique aura disparu.
En 2053 nous n'irons plus au travail.
Les "chefs" n'existeront plus, et l'avis de tout le monde sera pris en compte.
La "retraite" n'existera plus
http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/11/27/09005-20131127ARTFIG00192--quoi-ressembleravotre-quotidien-au-travailen-2053.ph