Comuniqué de Presse

1er Mai: «Fête du travail ou Fête de l'esclavagisme?»
Une Politique en route vers le Paradis. Les robots peuvent permettre à l’homme de ne plus travailler et d’amener l’humanité vers le Paradis sur Terre, dans un monde sans stress, sans maladie, ni pauvreté.
Clic ici
Le Paradisme est un modèle politique du 21e siècle
1er Mai La fête du temps libre et la fin du travail ! Pour un monde sans travail et une redistribution des ressources, ceci grâce au remplacement du travail humain par les robots et les technologies nouvelles! Le Paradisme est basé sur un système communautaire...
Clic ici
NON à l'achat de 22 Gripen OUI au développement d'une vraie société civile !
La Suisse veut-elle vraiment impressionner le Monde en achetant 22 GRIPEN à la Suède ? Le Costa Rica en son temps à fait un autre choix : celui de développer les écoles et les Hôpitaux au lieu de s’armer... ! Quel modèle la Suisse soit-elle suivre ? Clic ici
ECOPOP une initiative incomplète !
Un des plus graves problèmes du monde est sa surpopulation (Dalaï Lama)
Oui, la Suisse doit elle aussi s’impliquer dans la régulation démographique, mais limiter l'immigration en espérant que cela suffise est une illusion voire un leurre pour la population.
Clic ici
1er Mai 2015 « 3e Journée Internationale du temps libre » par le Mouvement Pour le Paradisme
Les partisans du Paradisme seront dans les rues « pour un monde sans travail et sans argent » de Genève à Paris, Lyon, Strasbourg, Marseille, Bordeaux et dans d'autres pays !
« Les robots au boulot ! » , « Libération du travail contraint ! », un « Revenu de Bien-Être pour tous ! », ce sont quelques-uns des slogans qui figureront sur les banderoles des partisans du Paradisme lors de la fête du 1er mai 2015. Ces slogans « à contre courant » visent à annoncer un changement de société et à préparer les citoyens à une énorme mutation dans le monde du travail.
Clic ici
1er Mai 2016 "Pour un revenue de base inconditionnel" Pour un revenue de Bien-être Votez OUI"
Vous et moi savons qu’il n’y a pas de travail pour tous, la faute à qui ?
L’homme recherche depuis longtemps à remplacer les travaux dangereux et/ou pénibles par des machines, est-ce bien légitime ?
Les visionnaires d’aujourd’hui annoncent qu’il y aura encore moins de travail dans les années à venir par la multiplication continuelle des technologies aussi bien dans le milieu industriel que domestique. Quelle nouvelle organisation de la société pourrait répondre aux nombreux défis du 21e siècle ?
Le Paradisme, un nouveau modèle de société basé sur le partage et l’entre-aide.
Clic ici